depuis l’attentat de charlie hebdo, si l’on range son émotion dans son fort intérieur, l’on peut se rendre compte que les dogmes intellectuels ont mutés, ils se font plus précis. Les pensées réelles des politiques, décideurs et censeurs commencent à se dévoiler. Petit à petit, on a pu constater que certaines personnes se sont servi de ces tristes évènements qu’ils attendaient avec impatience pour pouvoir légitimer librement leur haine. Du pain béni pour les cochons.

 

La prise de conscience du peuple ?

à première vue, en observant les gens qui ont battu le pavé lors des manifestations en faveur des victimes de l’attentat « Charlie hebdo », on pourrait se laisser penser que la population à prit conscience que la liberté d’expression n’est pas un acquis et qu’il fallait la défendre au quotidien, seulement savent ils comment s’y prendre ?

C’est le nouveau crédo, la nouvelle mode : défendre la liberté d’expression, Les Français s’en réclament aujourd’hui, reste à déterminer si ce sursaut d’union nationale existe à cause de la peur ou d’une conviction profonde quant aux valeurs que prône la liberté d’être, que notre pays se vante de posséder.

Le problème c’est que certains couches sociales comme les acteurs, personnalités médiatiques ou ce genre de troubadours, (tu sais ceux qui caresse la tête du simple mortelle seulement quand il a besoin d’assurer sa promotion et la vente de ses billets de concerts) réagissent par impulsions et nous imposent de vivre leurs émotions. Tu penses comme moi, car je détiens la vérité absolue, sinon ça veut dire que tu rejoins les mauvais. La pensée de dualité fait beaucoup de dégâts dans le débat intellectuel.

Pour illustrer cet argument, regardez cette vidéo de la team 51 du soleil, qui nous imposent leur point de vue sur l’attentat et nous font au passage un petit court de morale tout en affirmant que c’est pour défendre la liberté d’expression. C’est assez fort ! De plus j’ai bien aimé le petit clin d’œil commercial ..
Si t’achètes pas Charlie hebdo alors tu es pour les tueurs, c’est quasiment ce qu’ils affirment..

Des limites à la liberté d’expression ?

Ce qui est étonnant, c’est que le peuple est prêt à réduire ses droits pour garantir la liberté. On nage dans un paradoxe depuis cet attentat.
Les censeurs sont tous montés au créneau sur les plateau télé, voilà un petit mix de leurs discours :

-garantissons la liberté d’expression en limitant le droit à la parole
-soyons plus ferme, réprimons ceux qui ne pensent pas comme nous, car ils pourraient dévier vers des comportement anti liberté, anti laïcité

 voilà le genre d’arguments qui émergent des bouches en forme de mégaphones de ces gens qui pensent cerner vite les problèmes .. La défense du droit d’exister et de s’épanouir en cherchant la transcendance devient un danger pour la démocratie si on les écoute …

Au final, ce schéma de pensée ne pourra que conduire au totalitarisme, ce qui est un non sens absolu aux valeurs que porte notre état. En disséquant les choses comme cela, on s’aperçoit que le peuple réagit émotionnellement, plutôt que par conviction profonde, mais peut être commenceront-ils à se poser des questions, à chercher à comprendre eux même pourquoi on en est arrivé là, ce qui pourrait rendre ces gens un peu plus sensible et impliqués et donc être convenablement armés pour défendre ces valeurs…

 

 

 

Allez la vérité maintenant..

En vérité le peuple c’est senti toucher par cet attentat car cette fois-ci, ça aurait pu être eux visés par une menace directe, voila pourquoi il y a eu une si forte mobilisation pour cette événement.

L’ignominie se balade comme une mauvaise bactérie depuis longtemps, j’en prend pour exemple les sdf ou des massacres a l’étranger, là bizarrement il n y a pas autant de mobilisation, et les arguments populaires sont de dire : « on y peut rien la vie continue faut bien vivre », « qu’est ce qu’on pourra y changer de toute façon ? » alors que la France entière s’est transformée en statue de sel pour Charlie hebdo…

Le pire je pense, c’est d’acheter le dernier journal de Charlie hebdo, alors qu’il y a peu tout le monde s’y intéresser autant qu’un documentaire sur la culture de la betterave, tout en se targuant de faire un acte patriote, s’en chercher à se renseigner sur le contenu du journal. A savoir si le journal en question peut être offensant pour certaines personne ou non ?

Je vois déjà les gens me répondre par des arguments pré-mâchés que la télé leur a enseigné :
-« Oui mais on l’achète car c’est la liberté d’expression de pouvoir tout dire et en l’achetant on montre notre soutient à cette valeur primordiale ».

 

La conclusion de tout ça

Donc répondons à cette question qui bouffe les langues depuis une décennie, peut on tout dire ? Peut on rire de tout ?

– Mon avis personnel : la liberté d’expression est tolérable tant qu’elle n’a pas prétention à atteindre la dignité des hommes, il se peut parfois que ça écorcher certaines personnes, mais si l’accusateur cherche le dialogue, le questionnement, sur le pourquoi de l’article et que celui qui à fait l’article est prêt à lui répondre sa démarche alors là je crois qu’il n y aurait plus aucun problème si aucun des deux camps ne cherchent à se victimiser, la clé à ces grandes interrogation est donc le dialogue constant et le respect de la dignité d’autrui, c’est pas plus compliquer..

Facebook Comments